Paris / New York / Palm Beach
Paris / New York / Palm Beach

Lou-Brice Léonard (1980) 

Inspiré par les vestiges de l’ancienne Egypte, Lou-Brice Léonard explore dans ses sculptures la magie des roches anciennes. À partir de modèles nus, il sculpte l’argile pour créer ses moules.

 

Dans l’utilisation de ses matériaux, il combine la pureté féminine et la brutalité du minéral. Ses silhouettes de ciment et de verre figent le temps, leur grâce et leur jeunesse scellent l’intemporalité pour rendre hommage à la vie.

 

Lou-Brice Léonard est un sculpteur et réalisateur de films né à Versailles en 1980. Il vit et travaille à Paris.

 

Diplômé en cinéma puis en esthétique à la Sorbonne, depuis 1998 il réalise plusieurs courts-métrages, souvent récompensés en festivals, notamment « Vestiges » en 2005 et « Chaque jour est une petite vie » en 2014, diffusé et primé dans le monde entier (70 festivals dans plus de 25 pays). En parallèle de son activité dans l’audiovisuel, Lou-Brice Léonard sculpte des corps de femmes brisés créés d’abord en argile et puis en ciment et verre.

 

Sa fascination pour les sculptures antiques qu’il observe longuement dans les grands musées lorsqu’il est adolescent le conduit à explorer une technique de modelage très précise. Etudiant, sa découverte d'artistes contemporains comme Giuseppe Penone le guide vers l’élaboration d’un processus de recherche sur les matériaux et notamment l’argile. Sa démarche consiste à étudier les aspects auto-formés, tels qu'on peut les observer dans l'état naturel des minéraux.

 

C’est en travaillant sur la fragilité des matériaux qu’il aboutit à l’étonnante combinaison entre la solidité et la légèreté. Il en résulte des silhouettes mystérieusement aériennes, comme en suspension…

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Galerie Taglialatella